FPS 2017 2020

L’année 2017

FPS 2017

En 2017, pendant que les français admirent les beaux costumes de Fillon, les joueurs de FPS vont bientôt être plongés dans un ouragan infernal de battle royale. Le 1er mars arrive en accès anticipé PlayerUnknown’s Battlegrounds (ou PUBG pour les intimes), un excellent FPS qui ne fera que se bonifier avec le temps. Il reste très populaire aujourd’hui et est toujours présent dans le top 10 Steam. Mais son arrivée marquera aussi le début d’une mode, avec une avalanche de BRs dans les années suivantes. C’est vraiment le seul jeu multijoueur marquant pour cette année. On pourrait citer Quake Champions, sorti le 22 août, histoire de se moquer. Côté solo, rien de bien folichon, on va citer Prey et Resident Evil 7 pour ne pas se faire taper dessus, mais ils ne marqueront rien de bien significatif dans le domaine du FPS. L’histoire retiendra aussi Star Wars Battlefront II et la polémique sur son modèle économique qui plongera EA dans la tourmente.

On pourrait aussi citer d’autres jeux comme Blackwake, Lawbreakers (ah ah ah!) ou encore Mirage Arcane Warfare (ah ah ah! bis).

Vous pouvez retrouver le bilan NoFrag de l’année 2017 à cette adresse.

L’année 2018

FPS 2018

En 2018, alors que la France vit au rythme des gilets jaunes, le petit monde du FPS ne voit rien d’intéressant. Une année de transition qui se caractérise par énormément de battle royale (The Culling 2, Fear the Wolves, Islands of Nyne…) qui vont tous bider, sans exception ou presque (Ring of Elysium). Le seul FPS multijoueur original est incarné par Hunt: Showdown, qui débarque en accès anticipé le 22 février. Pour le solo, on pourrait éventuellement citer Dusk, sorti le 12 décembre, qui marquera les fans de rétro-FPS. Pour le reste, 2018 est oubliable, un peu comme Fallout 76, sorti le 23 octobre.

On pourrait aussi citer d’autres jeux comme Battlefield V ou Insurgency: Sandstorm.

Vous pouvez retrouver le bilan NoFrag de l’année 2018 à cette adresse.

L’année 2019

FPS 2019

En 2019, alors que le monde de la mode pleure Karl Lagerfeld, les PCistes s’éclatent en multijoueur. Entre Mordhau, Apex Legends, Call of Duty: Modern Warfare, Hell Let Loose ou encore GTFO, 2019 est un excellent cru pour ceux qui aiment tuer de vrais joueurs. Ceux qui préfèrent tuer des bots ne sont pas en reste avec des titres comme Metro: Exodus. Bien que l’année soit plutôt bonne, rien de bien marquant pour le genre : aucune révolution, aucune prise de risque.

On pourrait aussi citer d’autres jeux comme Halo: MCC, Far Cry New Dawn ou Generation Zero, histoire que montrer que c’était pas tout rose non plus. 

Vous pouvez retrouver le bilan NoFrag de l’année 2019 à cette adresse.

L’année 2020

FPS 2020

En 2020, pendant que le monde entier se confine en attendant sa dose de chloroquine, la réalité virtuelle reçoit enfin son premier « AAA » avec Half-Life: Alyx le 23 mars, qui marque aussi le retour de la licence culte de Valve. Après des années d’attente et plusieurs reports, c’est aussi l’année de sortie de Cyberpunk 2077, arrivé le 10 décembre et qui fera couler beaucoup d’encre et choquera de nombreux journalistes par ses godemichets. 2020 se caractérise aussi par l’arrivée tardive de Call of Duty dans le monde du BR avec Warzone. Le jeu sera rapidement très populaire avec un modèle free-to-play. Totalement à l’inverse d’Ubisoft et Hyper Scape, qui bide totalement.

On pourrait aussi citer d’autres jeux comme Doom Eternal… et des merdes comme Serious Sam 4 ou Grounded. 

Vous pouvez retrouver Voir la source

author image

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire