Être journaliste c’est un métier, enfin il paraît. À la lecture de certains articles on se demande vraiment s’il est nécessaire d’avoir la moindre compétence. Vous me direz, NoFrag en est la preuve. Entre manque de recul, stupidité affligeante et indignation constante : la lecture de la presse vidéoludique française et anglo-saxonne offre de nombreuses occasions de rigoler, malgré eux. Car si NoFrag fait souvent dans la caricature oscillant entre sérieux, stupidité et provocation, eux sont toujours sérieux. Je vous propose de faire le tour de nos confrères, les Grands Journalistes (avec majuscules !).

Le point Godwin

opera yFZUTREnhf

Nos confrères de Paste Magazine sont les premiers à remporter le point Godwin dans le cadre de Cyberpunk 2077. Avec le plus beau titre possible : « Cyberpunk 2077 est le jeu de l’année de la même façon que Hitler a été l’homme de l’année du Time« . Notez qu’ils n’ont pas assumé ce titre bien longtemps puisque l’article est maintenant modifié. Contrairement à Hitler, ça manque de courage chez Paste Magazine. Mais il est vrai que beaucoup de similitudes existent entre Adolf et Cyberpunk 2077 : les deux ont roulé sur l’Europe, l’un avec le Blitzkrieg, l’autre avec 13 millions de ventes. Est-ce un hasard que CD Projekt RED soit un studio polonais ? Il est bien connu que Hitler avait beaucoup d’amour pour la Pologne. Enfin, il est évident que les Mantis Blades de Cyberpunk 2077 sont un hommage, pas très discret, à la nuit des long couteaux. Des faits accablants pour CDPR.

Le dildo de la discorde

cyberpunk 2077 dildo club

Wired s’interroge sur la signification des dildos comme armes dans Cyberpunk 2077. Une question qui était sur toutes les grandes lèvres des joueurs. Il en profite pour faire un historique des jeux avec godemichets, de s’indigner du détournement de la fonction principale d’un sex-toy, puis rappelle que si Cyberpunk 2077 voulait être féministe, il faudrait que les femmes se masturbent avec un gros gode en plastique plutôt que d’être tabassées avec, et notez que dans Cyberpunk 2077, rien ne vous empêche de battre à mort un mec avec votre dildo. Nos grands journalistes étaient déjà choqués par la présence de ces objets phalliques inertes dans le jeu. Je n’ose imaginer leur réaction s’ils avaient dû endurer un coup de gode-ceinture à la première personne !

Lawbreakers tué par Overwatch

Dans un article dédié à la diversité chez jeuxvideo.com, il semblerait que l’échec de Lawbreakers soit lié à Overwatch. Rappelons que le premier est sorti le 8 août 2017 alors que le second était déjà disponible depuis mai 2016. On est bien bêtes chez NoFrag, car on pensait simplement que Lawbreakers était merdique. Encore plus rigolo, notre consœur attribue le succès d’Overwatch à la diversité de ses personnages et se moque de l’échec de Lawbreakers qui selon Cliff, est lié à la diversité de ses classes. Que penser du succès d’un titre comme Team Fortress 2 ? Aucune femme n’est disponible et la seule personne de couleur jouable est un écossais alcoolique. Ça fait réfléchir.

Si un article vous semble rigolo, idiot, bizarre ou les trois à la fois, n’hésitez pas à le faire parvenir à nounoursss [AT] nofrag.com

 

Voir la source

author image

Vous pourriez aimer aussi...

Scrap Riders (Nintendo Switch) – Le test
J’ai reçu une dinguerie à 450 euros !
Vous comptiez jouer à Cyberpunk 2077 ? Google vous offre un pack Stadia Premiere Edition

Laisser un commentaire